Loader
5 (autres) vinyles avec une tracklist de qualité 🏆 (2/2) | Monsieur Vinyl
6762
post-template-default,single,single-post,postid-6762,single-format-standard,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

5 (autres) vinyles avec une tracklist de qualité 🏆 2/2

Vous avez apprĂ©ciĂ© la première partie dĂ©diĂ©e aux tracklists de qualitĂ©. Dans cette seconde vidĂ©o, voici 5 autres vinyles oĂą la sĂ©lection musicale est pertinente. Cette fois-ci, quelques vinyles europĂ©ens se sont invitĂ©s Ă  la danse…

1 – High Fidelity

Hollywood Records (2000, 0109181HWR – ALLEMAGNE)

Dois-je encore vous prĂ©senter le film que tout collectionneur de vinyles se doit d’avoir vu dans sa vie ? D’ailleurs, avant d’ĂŞtre un film, c’est un roman Ă©crit par le gĂ©nial Nick Hornby. L’histoire d’un disquaire qui dĂ©cide, suite Ă  une rupture, de faire le point sur sa vie amoureuse. LĂ  oĂą le rĂ©cit est ingĂ©nieux, c’est que chacune de ses aventures amoureuses passĂ©es a un lien direct avec des rĂ©fĂ©rences musicales. Un dĂ©lice pour tout mĂ©lomane.

La B.O. se devait donc d’ĂŞtre Ă  la hauteur. Et, de ce cĂ´tĂ© lĂ , c’est rĂ©ussi. La plupart des morceaux entendus dans le film y trouvent leur place et proviennent de plusieurs pĂ©riodes diffĂ©rentes. On y entend les 13th Floor Elevators, les Kinks ou encore les Velvet Underground qui cĂ´toient Stereolab, Stevie Wonder ou encore Elvis Costello.

CĂ´tĂ© vinyles, cette bande-son a Ă©tĂ© largement publiĂ©e en Europe sous plusieurs pressages. Les AmĂ©ricains devront attendre 2015 pour voir une rĂ©Ă©dition arriver sur leur sol sous l’aspect d’une Ă©dition en vinyle orange transparent lors du Record Store Day. Enfin, entre le pressage anglais et le pressage allemand, de nombreux points diffèrent, Ă  commencer par l’ordre et le contenu de la tracklist.

Par ailleurs, je vous invite Ă  consulter un article que j’avais Ă©crit au sujet de ce film et des diffĂ©rents vinyles existants ICI.

2 – Friends

Reprise (2020, 093624895497 – EUROPE)

Faut-il encore que je vous présente « Friends » ? Je pense que le titre en lui-même suffit à vous remémorer les nombreux souvenirs de cette série qui durera 10 ans sur NBC.

Ce que l’on sait moins, c’est que la sĂ©rie a bĂ©nĂ©ficiĂ© en 1995 d’une compilation de morceaux très intĂ©ressants, davantage axĂ©s Folk/Rock. D’abord publiĂ©e sous la forme CD, la version vinyle (limitĂ©e Ă  3000 exemplaires en vinyle rose) est seulement apparue dans les bacs en 2020.

CĂ´tĂ© artistes, la tracklist accueille Lou Reed, les Pretenders, Grant Lee Buffalo, Joni Mitchell, et bien sĂ»r les Rembrandts avec leur cĂ©lèbre morceau « I’ll Be There For You », le tout entrecoupĂ© par quelques dialogues issus de la sĂ©rie.

3 – Baby Driver

Columbia (2017, 88985 44664 1 – USA)

Voici certainement la B.O. la plus intĂ©ressante de toute ma sĂ©lection. Pourquoi ? Car le film ne peut pas se passer de sa bande-son et inversement. « Baby Driver » a, en effet, cette particularitĂ© de synchroniser parfaitement ses scènes d’action sur le rythme de la musique. C’est d’ailleurs tout l’intĂ©rĂŞt de ce petit bijou menĂ© de front par Ansel Elgort, Kevin Spacey et la dĂ©licieuse Lily James.

CĂ´tĂ© programme musical, le festival sonore est de mise. Tout commence avec la frĂ©nĂ©tique « Bellbottoms » des Jon Spencer Blues Explosion, très vite suivie par la classique « Harlem Shuffle » de Bob & Earl. On y entend Ă©galement The Beach Boys, Dave Brubeck, Queen, ou encore Sam & Dave en passant par « Intermission » de Blur. En somme, du plaisir Ă  l’Ă©tat pur composĂ© par des marqueurs gĂ©nĂ©rationnels de tous ordres.

4 – The Big Lebowski

Mondo (2019, MOND-149 – USA)

Culte. C’est le mot. Tellement culte que « The Big Lebowski » est rentrĂ© en grande pompe dans la Pop Culture pour ne plus jamais en ressortir. Pas Ă©tonnant pour ce film menĂ© brillamment par les frères Coen. Et si certains morceaux vous rappellent certaines scènes, soyez sĂ»rs de ne pas ĂŞtre seuls dans le monde ! Tout le monde se rappellera du Duc, de son tapis et de ses amis au bowling.

La bande-son est un cocktail savamment bien dosé, et devenu presque aussi culte que la bande-son de « Pulp Fiction ». Comment ne pas se projeter les images du film avec « The Man In Me » de Bob Dylan, ou encore « Just Dropped In » de Kenny Rogers & The First Edition ? On y croise également les Gipsy Kings, Henry Mancini, et même Yma Sumac.

Pour la partie vinyles, « The Big Lebowski » a bénéficié de nombreux pressages, dont les plus connus demeurent les rééditions publiées en 2014 aux États-Unis, et les différentes rééditions couleurs opérées par Mondo en 2019.

5 – Say Anything

A&M Records (2012, B0016609-01 – USA)

Afin de clore cette sĂ©lection, je tenais Ă  vous parler de « Un Monde Pour Nous », un film qui dĂ©barquera dans les salles obscures en 1989. RĂ©alisĂ© par Cameron Crowe (le rĂ©alisateur de « Presque CĂ©lèbre »), le film est un croisĂ© entre un teen-movie et une comĂ©die romantique. MalgrĂ© la prĂ©sence de John Cusack dans le rĂ´le principal (tiens, il n’avait pas jouĂ© dans « High Fidelity » lui ?), « Un Monde Pour Nous » ne marquera pas l’histoire du cinĂ©ma, mais apportera tout de mĂŞme une bande-son intĂ©ressante dans le bac ‘soundtrack’.

DĂ©marrant par « All For Love » de Nancy Wilson, cette tracklist n’aurait pas pu dĂ©marrer mieux ! On y trouve ensuite du Cheap Trick, du Depeche Mode, du Joe Satriani, du Red Hot Chili Peppers ou encore The Replacements et Living Colour. Un clichĂ© d’une Ă©poque musicale pour une bande-son gĂ©niale.

Plusieurs pays ont Ă©tĂ© concernĂ©s par la sortie vinyle de cette ‘soundtrack’, Ă  savoir les Pays-Bas, le BrĂ©sil, les États-Unis et l’Australie. Elle reste nĂ©anmoins peu courante dans les bacs.