Loader
13 vinyles d'horreur pour Halloween 🎃🩸👻 | Monsieur Vinyl
7361
post-template-default,single,single-post,postid-7361,single-format-standard,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

13 vinyles d’horreur pour Halloween 🎃🩸👻

🎃 Octobre, c’est la saison de l’horreur. Il est l’heure pour vous de découvrir 13 bandes originales de film d’horreur en vinyle… une sélection idéale pour votre soirée d’Halloween ! Mais prenez peur… ces vinyles là ne sont vraiment pas comme les autres…

Evil Dead | Joseph LoDuca

1984 / Varèse Sarabande / USA / STV 81199

Qui ne connaît pas ce classique du film d’horreur projeté sur les écrans en 1981 et mené par le réalisateur Sam Raimi ? Ici c’est Joseph LoDuca qui est aux commandes de la soundtrack publiée trois ans plus tard dans les bacs américains. À date, cette B.O. – aujourd’hui activement recherchée par les plus aficionados du necronomicon – n’a jamais été rééditée en vinyle. Varèse Sarabande l’a tout de même publiée au format CD en 1993 pour l’Europe.

The Shining (El Resplandor) | Various

1980 / Warner Bros / ESPAGNE / S 90 286

Dans la catégorie exotique, je demande le pressage espagnol ! Il est vrai que la soundtrack de « The Shining » – très expérimentale soit dit en passant – a connu bon nombre de pressages à travers le monde (du Japon en Allemagne jusqu’au Canada), mais avec toujours le même artwork jaune. Mais seul un artwork fait exception : celui en provenance d’Espagne qui revêt une des photos cultes du film de Stanley Kubrick. De plus, certains parties de texte ont été traduites en espagnol (« El Resplandor » / Banda Sonora De Pelicula).

Récemment, le label Death Waltz a publié un petit 45 tours tri-couleur, limité à 5000 exemplaires, reprenant les deux premiers morceaux figurant sur la tracklist de cette B.O. Celui-ci a été publié à l’occasion de la Comic Con At Home en Juillet 2021.

Dracula, The Original Classic Story | Christopher Lee

1966 (estimation) / Stamford Records / USA / CO 1553

Voilà une publication assez obscure et peu populaire que ce pressage américain publié au cours des années 60. On retrouve ici la terrifiante voix de Christopher Lee qui conte l’histoire originale de Dracula. Un pressage exotique que seul (à ma connaissance) le label Stamford Records aura publié dans son catalogue. L’enregistrement sonore a été capté en Angleterre, et a été vendu à l’époque $3.98 (si on en croit la pochette du disque).

Bram Stocker’s Dracula | Wojciech Kilar

1992 / Columbia / PAYS-BAS / COL 472746 1

Il y a des films qui sont indissociables de leur B.O., et inversement. C’est le cas de ce « Bram Stocker’s Dracula », made by Coppola, qui défrayera la chronique en 1992. Une ribambelle d’acteurs géniaux, dont le très convainquant Gary Oldman et la passionnante Winona Ryder, qui donne vie à un film audacieux et devenu culte.

C’est le prolifique polonais Wojciech Kilar qui est choisi pour orchestrer ce récit basé sur les écrits de Bram Stoker. À la sortie du film, trois pays proposent la soundtrack en vinyle : le Brésil, l’Espagne, et la Corée du Sud. À côté de cela, un pressage européen est également fabriqué. Durant 28 ans, ils resteront tous les quatre les seuls pressages de « Bram Stocker’s Dracula » en vinyle, avant que Music On Vinyl ne réédite la soundtrack en noir et rouge transparent.

Suspiria | Goblin

1977 / Barclay / FRANCE / 900 540

En 1977, le terrifiant et lumineux film « Suspiria » de Dario Argento puise dans le monde littéraire de Thomas De Quincey et hérite d’une excellente soundtrack orchestrée par le groupe italien Goblin. Une composition qui reste un succès indéniable pour la troupe à Claudio Simonetti.

Il existe plusieurs artworks en vinyle pour « Suspiria », mais mon préféré reste celui créé pour le sol français. On y voit l’actrice Jessica Harper dédoublée, surplombée par le nom du film écrit en jaune. Une très belle édition qui, en plus de sonner merveilleusement bien, est une jolie pièce de collection.

Night Of The Living Dead | Various

1982 / Varèse Sarabande / USA / STV 81151

Voici un film au budget de 100 000 dollars, désormais dans le domaine public, qui persiste à résonner dans les consciences des plus fans de films d’horreur. « Night Of The Living Dead » est arrivé sur les écrans américains en 1968 et deux ans plus tard en France. Cette œuvre de George A. Romero est devenue une source d’inspiration, créant la spirale des films à la terminologie ‘of the dead’. Tom Savini ira jusqu’à en réaliser un remake en couleur en 1990.

Côté B.O., le premier vinyle est apparu dans les bacs en 1982, soit 14 ans après la sortie du film. Le pressage original américain est reconnaissable au papier épais et texturé de sa pochette. La soundtrack de « Night Of The Living Dead » a été plusieurs fois rééditée aux États-Unis, notamment chez Waxwork Records qui en a proposé une version étendue en 2018.

Creepshow | John Harrison

1982 / Varèse Sarabande / USA / STV 81160

Véritable signature horrifique, la saga « Creepshow » est une série de films aussi cultes que « Tales From The Crypt ». La saga est redevenue à la mode grâce notamment à la série du même nom qui démarre sa troisième saison en cette année 2021.

La B.O. du premier volet renferme l’indissociable thème composé par l’américain John Harrison, déjà aux commandes pour la soundtrack de « Darkside : Les Contes de la Nuit Noire » (un film qu’il a lui-même réalisé).

Concernant le pressage vinyle de « Creepshow », vous trouverez aisément sa réédition publiée par Waxwork à partir de 2014. En remontant dans le temps, on croise deux pressages intéressants. Le premier est le pressage original américain publié en 1982 chez Varèse Sarabande, reconnaissable à son artwork orange. Le second est le pressage français, publié chez Milan en 1983, où l’artwork orange disparaît au profit d’une couleur noire, mais malheureusement les photos du film (initialement présentes sur le pressage US) disparaissent du verso.

Halloween (Spacesizer 360 Recording) | Bowling Green Jr.

1979 / Columbia / JAPON / SX-7013

Avant que la bande originale du film « Halloween » ne voit officiellement le jour en 1983 dans les bacs américains, les japonais avaient pris de l’avance en 1979 avec la publication d’une édition ‘Spacesizer 360 Recording’.

Totalement éloignée de l’enregistrement sonore que l’on peut entendre dans le film, elle avait néanmoins cette originalité de se vouloir immersive. En réalité, une bonne dose de savoir-faire au niveau de l’ingénierie son aura permis de vendre une B.O. immersive. Ce pressage est accompagné de son OBI à la couleur bleu turquoise et de son leaflet explicatif.

Child’s Play 2 | Graeme Revell

2021 / Enjoy The Ride Records / USA / ETR114

Cela faisait longtemps que l’on attendait que soit publiée pour la première fois la bande originale du second volet de « Chucky 2, La Poupée de Sang ». Aux commandes, le compositeur néo zélandais Graeme Revell à qui on doit la soundtrack de « The Crow » ou encore de la série « Dune » de 2001.

En 2021, le label américain Enjoy The Ride Records a déposé sur la table pas moins de 4 éditions vinyles limitées différentes, dont une version noire avec un verso gravé au laser et recouvert d’une encre rouge imitation sang.

Hellbound : Hellraiser II | Christopher Young

1989 / GNP Crescendo / USA / GNPS 8015

On connaît bien la B.O. du premier volet de « Hellraiser », mais on parle beaucoup moins de celle du second volet (« The Hellbound ») composée par Christopher Young. Cette B.O. fera l’objet d’une première publication exclusivement sur le sol américain en 1989 sous le label californien GNP Crescendo. L’Europe, elle, ne recevra que la version CD dans les bacs.

D’ailleurs, encore aujourd’hui, les principaux supports de cette soundtrack sont américains, y compris les rééditions accordées par Lakeshore Records à partir de 2018.

The Fog | John Carpenter

1985 / Colosseum / ALLEMAGNE / CST 8002

On le sait, John Carpenter a toujours été un compositeur inspiré, tout comme il l’a été avec ses films les plus populaires. On est fan de son travail ou on ne l’est pas. Toujours est-il que la B.O. de « The Fog » est une énième production musicale réalisée par le maître moderne de l’horreur qui s’ajoute à la longue liste de ses autres compositions (« Christine », « Prince Of Darkness »,…).

Publié pour la première fois en vinyle en 1984, il faudra attendra une petite année pour la voir débarquer en Europe à travers le pressage allemand publié chez Colosseum, le fabricant de Varèse Sarabande pour le sol européen. Plusieurs rééditions verront ensuite le jour, par Death Waltz en 2013, puis Silva Screen en 2015 et enfin Waxwork en 2020.

They Live | John Carpenter & Alan Howarth

2019 / Death Waltz / USA / DW130

Encore le travail musical de John Carpenter, accompagné ici de son fidèle collaborateur Alan Howarth. Une nouvelle fois, cette soundtrack  accompagne un de films phares du maître de l’horreur : « Invasion Los Angeles ».

Les extra-terrestres sont parmi nous, et seules des lunettes spéciales permettent de les détecter. C’est à partir de ce scénario que le label Death Waltz a créé la surprise en 2019 avec une édition singulière. Fabriquée avec un système de calque, le texte apparaît et disparaît en fonction de la manière dont place les calques, de telle sorte à coller à l’univers du film.

En guise de vinyle, une édition splatter bleue/mauve reprenant les couleurs des mutants du film. Le pressage original, quant à lui, était uniquement sorti aux États-Unis en 1988. Il aura fallu attendre 25 ans avant qu’une première réédition voit enfin le jour pour la première fois sur le sol anglais.

Tales From The Crypt | Danny Elfman / John Kassir

2013 / Mondo / USA / MOND-016

En Octobre 2013, il fallait être aux aguets pour attraper un des trois 45 tours américains de « Tales From The Crypt » proposés par le label Mondo. À l’intérieur, deux morceaux issus de la soundtrack du même nom parue originellement en 1992.

La particularité de l’un de ces deux 45 tours ? Un die-cut laissant apparaître le macaron du vinyle. Dessiné sur le macaron, on y aperçoit l’œil du gardien de la crypte. Sur la première face, c’est bien entendu Danny Elfman et le générique de la série que l’on retrouve, et sur la Face B c’est « The Crypt Jam », chanson aux accents New Jack interprétée par John Kassir, la voix du Crypt Keeper.