Loader
Seether, un retour teinté et liquide | Monsieur Vinyl
vinyle, microsillon, 33 tours, collection, collectionneur, vinyl, musique, platine, audio, disque, disques, label, indépendant, nouveauté, actualité, youtube, vidéaste, audiovisuel
5478
post-template-default,single,single-post,postid-5478,single-format-standard,wp-embed-responsive,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive
Seether, un retour teinté et liquide

Seether, un retour teinté et liquide

LE 28 AOÛT 2020 – Trois ans après « Poison The Parish », le groupe Seether est de retour avec un nouvel album baptisé « Si Vis Pacem, Para Bellem » (traduisez « Si tu veux la paix, prépare la guerre »).

C’est le huitième album de la formation sud-africaine, qui intègre à cette occasion un nouveau guitariste en full time job : Corey Lowery. Le tout a été mixé par Matt Hyde (Slayer, Deftones,…). Deux premiers titres (« Dangerous » et « Beg ») ont déjà été dévoilés.

Une nouvelle fois, le merch’ est en folie ! Il suffit de jeter un œil sur le catalogue vinyle proposé :

➡️ une édition 2 vinyles ‘liquide’ limitée à 100 exemplaires dans le monde : une version ‘sanglante’ + une version ‘pièces romaines’ proposée en deux finitions : sable turquoise ou cuivre scintillant ;
➡️ une édition 2 vinyles transparents couleur ‘Red Smoke Marble‘ ;
➡️ une édition 2 vinyles transparents couleur ‘Mountain Dew Marble
➡️ une édition 2 vinyles transparent couleur ‘Pink/Grey/Red Splatter’

Le tout est dispo en précommande : https://seetheruk.limitedrun.com/categories/si-vis-pacem-para-bellem

Ce nouveau retour du groupe sera peut-être enfin l’occasion d’éditer en vinyle les très attendus « Disclaimer » et « Disclaimer II »… et surtout l’excellent live « One Cold Night » capté au Grape Room à Philadelphie. Croisons les doigts !