Loader
Bien choisir sa pochette de protection pour vinyle 33 Tours | Monsieur Vinyl
6663
post-template-default,single,single-post,postid-6663,single-format-standard,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

Bien choisir sa pochette de protection ✨ pour vinyle 33 Tours

À l’instar du nettoyage de sillon, chacun peut trouver une méthode pour protéger ses vinyles. Que vous ayez une petite ou une grande collection – que ce soit des 33 Tours ou des 45 Tours – vous vous êtes forcément déjà intéressés à la protection plastique extérieure. Ça tombe bien, je fais le point pour vous à ce sujet.

Pour un collectionneur, bien entretenir sa collection s’avère être un investissement supplémentaire dans son budget annuel. Mais c’est surtout une façon de conserver sa collection dans le meilleur état qui soit et le plus longtemps possible.

En quelque sorte, du côté des mélomanes, la pochette plastique dédiée au support audio a toujours été là. Pour ma part, depuis que je suis en âge de côtoyer du vinyle, ces pochettes font partie intégrante de l’aventure. Je me souviens les avoir découvertes en médiathèque, alors que j’étais encore tout gamin. Ces pochettes me fascinaient déjà beaucoup.

Avec le temps, l’expérience et l’usage, je suis en mesure aujourd’hui d’affirmer que j’ai testé à peu près tout ce qui pouvait exister comme type de pochette plastique dédiée à l’audio.

Aujourd’hui, je souhaite vous indiquer celle que je préfère, celle que j’aime le moins, et surtout bien vous accompagner dans vos futurs choix de protection.

Les pochettes de protection extérieures pour vinyles sont principalement proposées en lots (lot de 25, de 50, de 100, voire de 1700 pièces dans certains cas).

Il existe plusieurs lieux où vous les procurer, à commencer par votre disquaire indépendant qui – bien souvent – propose du stock de pochettes à la vente afin de protéger le(s) vinyle(s) que vous achetez chez lui.

Si votre disquaire ne propose pas ce type d’article, alors le web est une seconde solution. Vous y trouverez une offre conséquente de lots (je vous communique plusieurs sites à la fin de cette page).

Toutefois, que ce soit chez votre disquaire ou sur le web, ne partez pas tête baissée dans un achat précipité ! Avant tout, il est important de connaître quelques bases qui vont vous aider à mieux protéger votre collection et, surtout, gagner de la place sur vos étagères.

Gare aux microns !

Si il y a bien une caractéristique sur laquelle vous devez rester vigilant, c’est sur l’épaisseur de votre pochette. Dans le milieu, on mesure cela en microns.

Sachez qu’une pochette plastique multipliée par 50, 300 voire 2000 unités, ça prend de la place dans votre collection ! Voilà pourquoi vous devez toujours privilégier des faibles microns afin de gagner de la place sur vos étagères.

Pour ma part, j’ai opté pour des pochettes en 40 microns. Cela pourrait vous sembler très fin, mais en réalité c’est tout juste suffisant pour protéger vos vinyles, surtout si vous en avez une grande quantité.

Veillez aux dimensions (taille et profondeur) !

Toutes les pochettes de vinyles ne sont pas fabriquées de la même manière. Certaines ont la même taille, d’autres – en revanche – sont plus grandes. D’où l’importance d’opter pour des protections aux dimensions adaptées.

En règle générale, une pochette de protection extérieure mesure 325 x 325 mm et 0,15 mm de profondeur. Mais il peut arriver que des vinyles dépassent ces dimensions (je pense notamment à l’exemplaire vinyle de “Godzilla, 60th Anniversary Edition” de chez Death Waltz qui mesure à lui-seul cm !). À partir de ce constat, vous n’avez plus le choix : il vous faudra trouver des pochettes mesurant cm minimum.

Veillez donc toujours à bien regarder les dimensions des pochettes que vous avez en vue avant de vous lancer.

Les différentes pochettes extérieures actuelles

Il existe 3 types de protections extérieures :

La pochette polypropylène

Le polypropylène est immédiatement reconnaissable à sa brillance et son incroyable transparence. Pour ma part, c’est le type de protection que je préfère pour protéger les vinyles de ma collection.

Ces pochettes ont un son bien particulier lorsque vous les manipulez et un rendu sympathique. Elles ont l’avantage de mieux mettre en valeur les pochettes de vos vinyles. Ainsi, les couleurs de vos covers restent belles et gagnent en relief.

La pochette polyéthylène

Moins brillante que le polypropylène, ce type de pochette a tendance à être beaucoup moins esthétique. D’ailleurs, vues au travers du polyéthylène, les covers de vos vinyles vous paraîtront fades. Mais, surtout, ces protections se saliront plus facilement, surtout si elles sont souvent utilisées.

On prête au polyéthylène des avantages de résistance à la flexion, on le présente comme indéchirable et comme un excellent isolant électrique. Autant de vertus marketing pour, en fin de compte, un produit peu recommandé.

La pochette PVC

C’est, en quelque sorte, la Rolls Royce des pochettes de protection, mais pas forcément celle vers laquelle vous tourner en priorité. La protection en PVC a une excellente tenue, est généralement agréable au toucher et retranscrit plutôt bien les couleurs du vinyle.

Elle a souvent l’avantage d’être bien adaptée à des pochettes de vinyles plus grandes et, bien souvent, elle comporte des coins arrondis ou des bords soudés (ce qui est idéal en cas de chute). Mais, en contrepartie, cette protection a tendance à mal vieillir une fois compartimentée dans votre collection.

Quelques liens…

➡️ En priorité, n’oubliez pas de vous fournir chez VOTRE DISQUAIRE !
💻 MaPlatine.com
💻 Protect’ Collection
💻 Planète Disque
💻 PG Plastique
💻 Disques-Rayes
💻 Ultra Disc
💻 Rock On Wall