Loader
9 livres autour du vinyle et du disque 📚📀🎵 | Monsieur Vinyl
L'heure est à la capitalisation de la nostalgie. Aujourd'hui, bon nombre de collectionneurs de vinyles se trouvent baignés dans les rééditions. Un monde dans lequel vivent de nombreux vinyles couleurs, éditions 'limitées' ou 'spéciales'. Jamais le monde du vinyle n'a été aussi éloquent. Entre labels indépendants d'un côté et grosses forces commerciales de l'autre, le collectionneur se situerait-il aujourd'hui au milieu d'un carrefour ? Pourtant, la première question à se poser est celle-ci : le collectionneur est-il un 'archiviste', ou est-ce la fan-attitude qui a évolué ?
33 tours, archiviste, artiste, billet d'humeur, collection, collectionneur, fan, fan-attitude, musicien
5799
post-template-default,single,single-post,postid-5799,single-format-standard,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

9 livres autour du vinyle et du disque 📚📀🎵

En cette seconde saison de confinement, vous êtes avide de culture, et vous recherchez un peu de compagnie livresque ? Je vous propose une exploration littéraire autour du vinyle et du disque. Voici neuf références issues de ma bibliothèque personnelle que je ne saurais trop vous conseiller d’ajouter à votre collection.

1. The Gimmix Book Of Records

Frank Goldmann & Klaus Hiltscher (1981, Edition Olms Zürich)

 

Un livre issu des eighties qui, pour son époque, proposait déjà un riche contenu en terme de visuels de vinyles. “The Gimmix Box Of Records” comporte 130 pages et regroupe plusieurs photographies de pochettes, picture discs, shaped discs et autres vinyles couleur.

En tout, pas moins de 626 illustrations sont réunies pour le plus grand plaisir des plus collectionneurs d’entre nous. Ce livre, publié initialement en Allemagne en 1981, a été réalisé par deux roadies du Rock : Frank Goldmann et Klaus Hiltscher.

2. Extraordinary Records

Collectif (2009 – rééd. 2017, Taschen Bibliotheca Universalis)

 

Des vinyles extraordinaires… c’est bien la promesse que ce livre vous fait en vous proposant une immersion totale dans un monde coloré et surprenant. Ce petit livre est une véritable ode au support vinyle, le classant par thèmes, par époque et par types. On y retrouve 500 photos de vinyles issus des collections de Alessandro Benedetti (rentré dans le Guinness Book Of Records en 1998 avec ses 8000 disques couleur au compteur) et Peter Bastine (DJ, disquaire, producteur et organisateur de concerts).

Ce livre doit aussi son existence à une collaboration entre la maison d’édition allemande Taschen, reconnue pour la qualité de ses livres et la richesse de leurs contenus, et le magazine italien Colors fondé par Luciano Benetton et Oliviero Toscani en 1991. Une façon élégante de démontrer que le vinyle est un support qui accepte et accueille toutes les couleurs et tous les styles.

3. Comics Vinyls

Christian Marmonnier (2009, Éditions Ereme)

 

Voici un livre qui réunit, à lui seul, 50 ans de complicité entre la bande dessinée et la musique. Une thématique respectée et passionnante née de l’élan d’un journaliste français investi dans le monde de l’illustration et, surtout, collectionneur de vinyles.

Christian Marmonnier a ainsi réuni et classé d’innombrables pochettes et vinyles comportant un dessin, une illustration, un graphisme. N’oubliant pas de citer les basiques (Astérix, Superman, et même Albator,…), son travail de recoupement devient immersif et confirme, une nouvelle fois, que le support analogique a une âme.

Le tout a été imprimé à Barcelone et a été publié en 2009 aux Éditions Ereme.

4. Blood On Black Wax

Aaron Lupton & Jeff Szpirglas (2019, 1984 Publishing/Rue Morgue)

 

Si vous êtes inspiré par le monde de l’horreur et que vous êtes sensible au disque vinyle, vous venez de trouver votre livre. “Blood On Black Wax” (traduisez ‘du sang sur la cire noire’) est un compagnon idéal de 240 pages pour celui ou celle qui veut se documenter sur les différentes références de bandes originales de film d’horreur parues ces dernières années.

On y trouve d’incroyables pochettes de disques, plus horrifiques les unes que les autres, mais aussi des anecdotes et de brefs historiques pour chacune d’entre elle, le tout classé en sept thématiques.

Ce livre a été publié à l’occasion du Record Store Day US 2019 et n’a été imprimé qu’à 3000 exemplaires pour le sol américain. On doit son existence à deux auteurs spécialisés, rédigeant tous deux pour le magazine canadien Rue Morgue. L’un (Aaron Lupton) est bibliothécaire académique à l’University de York à Toronto, l’autre (Jeff Szpirglas) a édité une vingtaine d’ouvrages jeunesse, dont des romans d’horreur.

5. L’Art de Ranger ses Disques

Frédéric Béghin & Philippe Blanchet (2019, Payot & Rivages)

 

Voici un livre à la fois pédagogique et amusant sur l’art de ranger ses disques. Un manuel que se doit de posséder tout collectionneur (qu’il soit débutant ou confirmé) à la recherche de solutions de rangement. Tout y est exploré, n’oubliant pas au passage de s’épancher sur l’éternel débat du classement.

Ce livre de poche a été publié en 2019 chez Rivages Rouge et a été conjointement rédigé par deux journalistes : Frédéric Béghin (également auteur et formateur) et Philippe Blanchet. Le tout est la résultante d’un travail de terrain effectué auprès de plusieurs collectionneurs.

6. Rare Record Price Guide 2018

Ian Shirley/Record Collector (2016, Diamond Publishing)

 

Voici l’incontournable et légendaire bible du collectionneur britannique, que l’on retrouve quelques fois chez les disquaires les plus pointilleux. Le “Rare Record Price Guide” est né à la fin des années quatre-vingt avant de débarquer sous la forme d’un gros pavé en 1992. C’est le magazine Record Collector (fondé en 1979) qui en est à l’origine. Ce magazine est une vraie référence en Angleterre, ayant fait de la cotation sa spécialité (supports cassettes, CD ou encore vinyles).

Se présentant sous l’aspect d’un dictionnaire, ce guide propose une cotation ‘mint’ en livre sterling pour chaque référence connue, le tout classé par artistes. Pour cette édition de 2018 (la quatorzième du titre), ce sont pas moins de 100 000 références qui s’étalent sur 1440 pages !

Le “Rare Record Price Guide” étant mis à jour tous les deux ans, il n’est pas étonnant que l’édition 2022 soit déjà disponible sur le site du magazine (en version softback ou hardback).

Pour les plus connectés, il est également possible de se procurer une version numérique, moins envahissante.

7. Passion For Vinyl : A Tribute

Robert Haagsma (2013, Record Industry BV)

 

Rares sont les usines de pressages qui se proclament éditeurs. Pourtant, c’est le challenge que s’est lancé Record Industry (anciennement Artone), une usine située à Haarlem aux Pays-Bas.

Créée en 1958 par deux négociants en pétrole, elle fût rapidement rachetée en 1966 à hauteur de 50% par le label CBS avant de totalement appartenir à ce dernier en 1969. C’est dans cette usine que fût notamment pressé l’album “Thriller” de Michael Jackson sous sa forme STEMRA (hollandaise).

“Passion For Vinyl” est donc un livre qui, initialement, se voulait être un témoignage historique de cette usine et qui, par la force des choses, est devenu une ode au vinyle.

Il s’est ainsi augmenté de plusieurs entrevues auprès de nombreuses figures du monde de la musique ; on y croise le Chef Produit Senior du label Music On Vinyl (Mark Klinkhamer), mais aussi l’ingénieur son Bernie Grundman (Prince, Steve Vai, John Frusciante,…), le musicien brésilien Ed Motta ou encore Lewis Durham, membre du groupe Kitty Daisy & Lewis. Sans oublier un coup de projecteur sur Record Planet qui organise, tous les ans, la plus grande foire aux disques au monde à Utrecht.

Ce livre numéroté est accompagné d’un vinyle 45 tours comportant en Face A un morceau de Jacco Gardner, et en Face B un morceau du groupe britannique Digital Mystikz.

L’usine Record Industry a, depuis, proposé un second volume à “Passion For Vinyl” : An Ode To Analog, proposant de nouvelles entrevues, notamment avec le guitariste Steven Van Zandt, mais aussi Michael Kurtz (cofondateur du Record Store Day), Brent Greissle (spécialiste discographie chez Discogs), ou encore le musicien Steven Wilson (ce qui ravira, à coup sûr, Hello Vinyl !).

8. L’histoire du disque et de l’enregistrement sonore

Daniel Lesueur (2004, Les Éditions Carnot)

 

En guise de livre instructif autour de l’histoire du disque et de l’enregistrement sonore, on peut difficilement faire plus accessible. Ce trésor d’histoire est, sans nul doute, l’une des meilleures vulgarisations en la matière.

Sous la plume de Daniel Lesueur, auteur et journaliste à la carrière étoffée (ayant – entre autres – posé ses mots dans Rock & Folk ou Jukebox Magazine), ce livre se targue de 450 illustrations magiques, pour certaines inédites, qui complètent à merveille le très bon travail rédactionnel sur le sujet.

De la naissance de l’enregistrement sonore jusqu’au Compact Disc, en passant par le 78 tours et – bien entendu – le vinyle microsillon, il y a fort à parier que vous ressortirez de cette lecture avec beaucoup de bonne culture en tête.

9. Dust & Grooves

Eilon Paz (2014, Dust & Grooves Publications)

 

Collectionneurs, qui sommes-nous ? Et quel endroit demeure le plus propice pour nous connaître ? La réponse à ces deux questions, vous la trouverez dans ce livre de 416 pages, déjà reconnu comme un must !

À l’intérieur, pas moins de 130 collectionneurs se font photographier sous l’œil bienveillant de l’israélien Eilon Paz, photographe passionné qui transitera un temps par l’Australie afin de s’immiscer dans le milieu de la mode et travailler pour plusieurs marques commerciales avant de s’installer à Brooklyn.

Initialement conçues pour être affichées sur son blog ‘Dust & Grooves‘, ses photos ‘spéciales collectionneurs’ ont finies par être imprimées dans ce beau livre qui nous fait voyager entre Tokyo, Londres, Paris, Tel Aviv ou encore Dallas.

On y retrouve également une grande section d’interviews, entre autres avec le père fondateur du label britannique Talkin’ Loud en la personne de Gilles Peterson. Le tout a été préfacé par RZA du groupe Wu-Tang Clan.