Loader
5 vinyles avec une tracklist de qualité 🏆 1/1 | Monsieur Vinyl
6584
post-template-default,single,single-post,postid-6584,single-format-standard,bridge-core-2.6.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,vss_width_768,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-24.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

5 vinyles avec une tracklist de qualité 🏆 1/1

Bien sĂ©lectionner des morceaux pour une compilation, c’est un savoir-faire. Dans cette première partie de vidĂ©o, je vous prĂ©sente 5 vinyles dont je juge la tracklist pertinente. Et surtout, ceux-ci sont testĂ©s et approuvĂ©s par votre serviteur !

1 – Presque CĂ©lèbre

Dreamworks (2000, DRMF-13598 – USA)

Une B.O. incontournable et idéale pour tous ceux qui souhaitent se plonger (ou se replonger) dans une période créatrice, les années soixante-dix, où tout était en train de se faire.

RĂ©alisĂ© par Cameron Crowe (“Singles”, “Vanilla Sky”), le film “Presque CĂ©lèbre” est une ode Ă  la fois nostalgique et rĂ©aliste quant au monde musical de cette pĂ©riode bĂ©nie du Rock. L’histoire d’un gamin passionnĂ© de musique projetĂ© malgrĂ© lui dans l’univers des groupies et de la vie tumultueuse d’un groupe atypique : les Stillwater.

Le tout est accompagnĂ© d’une bande-son qui respire la guitare, les vieux amplis et la cigarette. La tracklist est cuisinĂ©e aux petits oignons : on y retrouve du Yes, du Allman Brothers Band, du Black Sabbath, les Who, et bien sĂ»r (entre autres) l’incontournable chanson “Tiny Dancer” par Elton John qui accompagnera une scène Ă  jamais mĂ©morable.

La B.O. bĂ©nĂ©ficie aujourd’hui d’une rĂ©Ă©dition en vinyle sur le sol amĂ©ricain Ă  l’occasion du 20ème anniversaire du film. Plus d’infos ICI.

2 – Lady Bird (Barnes & Noble Exclusive Edition)

Legacy (2017, 19075821261 – USA)

Si vous ĂŞtes un tant soit peu cinĂ©phile, il y a des chances que ce film soit passĂ© devant vous. RĂ©alisĂ© par Greta Gerwig, l’histoire met en avant une lycĂ©enne Ă  la fois rĂŞveuse et rebelle qui se confronte Ă  la vie adulte. Un scĂ©nario plutĂ´t simple de prime abord mais qui dĂ©livre tout de mĂŞme un univers singulier.

Et cet univers est d’autant plus singulier que la B.O. qui soutient le tout est très rĂ©ussie, collant parfaitement au rĂ©cit. EntrecoupĂ©e par quelques dialogues issus du film, la tracklist est Ă  la fois mĂ©tissĂ©e et cohĂ©rente. Ainsi, Alanis Morissette cĂ´toie Haim, les amĂ©ricains The Monkees ne sont pas très loin des anglais Altered Images, pendant que John Hartford vouvoie Dave Matthews Band.

Tous les pressages vinyles de cette B.O. sont exclusivement amĂ©ricains, dont la très belle Ă©dition exclusive de chez Barnes & Noble qui s’habille d’un vinyle rouge opaque ‘Cherry’ du plus bel effet.

3 – Twilight

Atlantic (2017, 515923-1 – USA)

L’heure est aux vampires… pas ceux de “GĂ©nĂ©ration Perdue”, mais bien ceux qui ont marquĂ© toute une gĂ©nĂ©ration. “Twilight” est un vĂ©ritable phĂ©nomène survenu au dĂ©but des annĂ©es 2000. Cette saga cinĂ©matographique a Ă©tĂ© suivie par des millions de personnes Ă  travers le monde – tout comme les livres qui en sont Ă  l’origine.

Au-delĂ  de l’histoire, les B.O. de chaque film sont extraordinaires. Ă€ commencer, bien Ă©videmment, par le premier volet qui bĂ©nĂ©ficiera d’un pressage vinyle sur le sol amĂ©ricain en 2008. La tracklist est ici Ă  la fois Ă©lectrique, puissante, mais aussi romantique. Pas Ă©tonnant, puisque l’aura de la chanteuse de Paramore y fait des merveilles, les Mutemath donnent de leur prĂ©sence (avec notamment un morceau mixĂ© spĂ©cialement pour le film), pendant que le compositeur-interprète Iron & Wine souligne le tout avec Ă©lĂ©gance.

Les B.O. de trois premiers chapitres (“Twilight”, “New Moon” et “Eclipse”) ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une publication en vinyle. Ă€ l’heure oĂą j’Ă©cris ces lignes, ces B.O. n’ont jamais Ă©tĂ© rĂ©Ă©ditĂ©es, et n’ont surtout jamais Ă©tĂ© publiĂ©es en Europe.

4 – The Perks Of Being A Wallflower

Atlantic (2012, 532117-1 – USA)

Formidable film projetĂ© sur les Ă©crans en 2012, “Le Monde de Charlie” est une Ă©toile dans le ciel, une petite perle cinĂ©matographique comme on aimerait en voir plus souvent. Une histoire d’amitiĂ© qui va bien au-delĂ  des apparences et de la morale. Jugez plutĂ´t le casting : Emma Watson (qui se dĂ©tache tout juste de son personnage d’Hermione), Ezra Miller, Logan Lerman ou encore Paul Rudd, le tout rĂ©alisĂ© par Stephen Chbosky (dĂ©jĂ  aux commandes de “Wonder”).

Et la B.O. dans tout ça ? Fidèle Ă  l’esprit du film. Une douceur musicale Ă  s’Ă©couter un doux soir d’Ă©tĂ© ou d’hiver, avec en guise d’invitĂ©s The Smiths, David Bowie, Sonic Youth, New Order, Cocteau Twins, ou encore le (trop souvent oubliĂ©) morceau “Come On Eileen” des Dexys Midnight Runners.

Deux pressages vinyles existent : l’un en vinyle noir, l’autre en vinyle vert transparent pour l’enseigne Urban Outfitters. Ces parutions ont Ă©tĂ© exclusivement dĂ©diĂ©es au sol amĂ©ricain.

5 – Empire Records (Limited Edition Gold Colored LP)

A&M Records (2012, B0016609-01 – USA)

Un film oubliĂ©, ou peu connu : “Empire Records”, projetĂ© sur les Ă©crans en pleine pĂ©riode Grunge et Alternative Rock. L’histoire divertissante d’un magasin de disques indĂ©pendant qui tente par tous les moyens de se sauver d’un rachat par une franchise. On y dĂ©couvre des personnages Ă  la fois loufoques, atypiques mais aussi tellement humains. Une vague de spontanĂ©itĂ© qui respire bon le vinyle et oĂą l’on y croise Liv Tyler dans sa troisième apparition au cinĂ©ma.

La B.O. correspond plutĂ´t bien Ă  l’univers du magasin fictif Empire Records, Ă  la fois Rock, Pop et Folk. Dans la tracklist, on trouve The Cranberries, Toad The Wet Sprocket, ou encore Coyote Shivers. Une petite crème musicale.

“Empire Records” a Ă©tĂ© publiĂ© en vinyle sous deux pressages distincts. Le premier a vu le jour exclusivement pour le Record Store Day 2012. Il est numĂ©rotĂ© et limitĂ© Ă  5000 exemplaires dans le monde en vinyle or transparent. Le second est apparu la mĂŞme annĂ©e sous un vinyle orange transparent non numĂ©rotĂ© et non limitĂ©.